October 16, 2021

De Jack Nicholson à Joaquin Phoenix à Heath Ledger, trouvez le Joker au fil des ans

Le Joker est sans doute le méchant le plus charismatique de tous les temps. Dans les bandes dessinées et les films, il est devenu un incontournable de DC Comics. On a tous notre coup de coeur, certains font l’unanimité comme Heath Ledger, d’autres sont plus controversés comme Jared Leto. Joaquin Phoenix a su être très convaincant dans ce rôle. Jack Nicholson, qui a joué le Joker en 1989, a permis au monde du cinéma de développer l’univers des super-héros. Il a réconcilié le public avec les super-héros. Il a longtemps été le Joker de référence, jusqu’à l’arrivée de Heath Ledger en 2008. L’interprétation de Jack Nicholson dans Homme chauve-souris était aussi effrayant que drôle, il comprenait parfaitement la complexité du personnage. Même aujourd’hui, Nicholson est une référence pour ce rôle.

Jack Nicholson, 1989 – Crédit(s) : Batman – Crédit(s) : Batman

Représentations compliquées

Cameron Monaghan (Éhonté) dépeint le Joker dans la série “Gotham” (2015-2019). Bien que l’Américain soit un bon acteur, son interprétation du personnage est tout de même effaçable même si elle est loin d’être la pire. Quand on parle de mauvaise incarnation, c’est malheureusement Jared Leto qui revient le plus souvent dans les versions récentes. Très peu aidé par Escouade Suicide ce qui était loin d’être un bon film, l’acteur n’a pas rendu justice au Joker. Il a été rapidement mis dans l’ombre par Harley Quinn et on est loin du niveau esthétique des précédents. D’ailleurs, Jared Leto n’est pas apparu dans The Suicide Squad (2021) de James Gunn qui a jugé qu’il ne serait pas nécessaire dans le film.

Heath Ledger et Joaquin Phoenix, spectaculaire

Il est difficile de ne pas penser à Heath Ledger en disant le mot “Joker”. Juste, effrayant et troublant, le méchant a un tout nouveau visage grâce au film de Christopher Nolan. C’est un personnage violent et torturé que l’on découvre sur nos écrans, une toute autre interprétation. Il est sûr de dire que Heath Ledger a fait sien le Joker et l’a rendu inoubliable, même plus de dix ans plus tard, il est toujours l’une des meilleures interprétations. Pourtant, il a été rejoint au sommet par Joaquin Phoenix en 2019. Pourtant, le défi était de taille ! Bien qu’il ne devienne véritablement le Joker qu’à la fin du film, Joaquin Phoenix a exposé une partie de la vie d’Arthur Fleck avant de devenir le méchant que l’on connaît. Joaquin Phoenix a humanisé le personnage, un défi loin d’être simple. Joaquin Phoenix a montré toute l’étendue de son talent. On comprend un peu plus d’où vient Arthur Fleck, ce qu’il a vécu et ce qui l’a poussé à changer drastiquement. Une suite est également attendue, Joaquin Phoenix reprendra-t-il son rôle de Joker ?

Joker de Mark Hamill, 1993 - Crédit(s) : Batman contre le fantôme masqué
Joker de Mark Hamill, 1993 – Crédit(s) : Batman contre le fantôme masqué

Des jokers par milliers

Blagues, il y en a eu ! Le premier étant celui de César Romero, en 1966. Il pose clairement les bases du personnage et permet de nombreuses interprétations par la suite. Une vision fantasque du méchant qui marque le début d’une longue histoire d’amour entre le Joker et le public. On se souvient aussi des versions animées de Batman face à son pire ennemi. D’abord avec la voix de Mark Hamill (Guerres des étoiles), en 1993, Heath Ledger est une légende dans la version live mais Mark Hamill l’est pour le film d’animation. Pour les adorateurs du personnage, Hamill est la meilleure réalisation possible. Enfin, une autre voix, en 2012 cette fois, est celle de Michael Emerson. Pour The Dark Knight Returns l’acteur, qui n’avait jamais fait de doublage auparavant, a accepté de prêter sa voix au Joker. Un pari risqué plus que réussi puisqu’il a passé le test avec succès.