October 16, 2021

Le syndicat des enseignants demande aux entreprises de médias sociaux de lutter contre la désinformation et les tendances violentes

Les réseaux sociaux causent bien plus que des maux de tête aux enseignants.

Getty Images

Les tendances virales sur les réseaux sociaux, du “léchages sournois” qui ont eu des étudiants volant du matériel scolaire à la désinformation concernant la théorie critique de la race, sont quelques-uns des problèmes les plus récents auxquels les écoles à travers le pays sont confrontées. Désormais, le plus grand syndicat d’enseignants des États-Unis appelle les plateformes de médias sociaux à empêcher les problèmes de se propager.

Becky Pringle, présidente de la National Education Association, a envoyé une lettre à TikTok, Facebook, Twitter et Instagram sur les problèmes auxquels les écoles sont confrontées en raison des médias sociaux, selon un rapport publié vendredi par le Wall Street Journal. La lettre explique les défis auxquels les écoles ont été confrontées jusqu’à présent cette année et appelle les entreprises à “prioriser la sécurité des personnes sur les bénéfices”.

“Vos entreprises ont à la fois le pouvoir et la responsabilité d’éradiquer la désinformation et les tendances violentes – pour le bien de l’éducation publique et de l’avenir de la démocratie”, a déclaré Pringle. “À cette fin, nous exigeons que vos entreprises s’engagent publiquement envers les étudiants, les éducateurs et leurs familles à réglementer les mensonges et à corriger vos algorithmes pour faire passer la sécurité publique avant les profits.”

Deux problèmes exposés dans la lettre sont les tendances virales des “léchages sournois” et la désinformation. Le premier, qui a commencé le mois dernier, a vu des élèves voler du matériel scolaire au hasard, comme des horloges, des microscopes et des distributeurs de savon. Les étudiants se réjouiraient alors de TikTok à propos de leurs “léchages” – un “type de vol réussi qui se traduit par un salaire acceptable, impressionnant et gratifiant pour le protagoniste”, selon Urban Dictionary. En réponse, la plate-forme a commencé à supprimer le contenu et les balises liés à la tendance.

La théorie critique de la race – un concept académique selon lequel le racisme est ancré dans les systèmes juridiques et les politiques – est devenue un sujet de discussion animé lors des réunions des conseils scolaires. Les parents de certains districts crient et réprimandent les enseignants et les membres du conseil scolaire sur le sujet, bien qu’il appartienne aux législatures des États de décider si cela est enseigné ou non. Il y a également eu un nombre croissant d’agressions et de menaces de la part des parents au sujet des politiques scolaires concernant les masques et d’autres politiques COVID-19.

Un porte-parole de Twitter a confirmé que la société avait reçu la lettre et avait l’intention d’y répondre. Un porte-parole de Facebook a refusé de commenter. TikTok n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.